Sous le Haut Patronage de S.A.R. la Princesse Astrid de Belgique
Vos mains peuvent sauves des vies !
La société sauve des vies

Vous organisez une activité dans le cadre de Restart a Heart 2018 ?

Formidable ! Remplissez vite le formulaire en ligne et nous ajouterons votre activité sur le site.

soumettre votre activité

16 octobre = European restart a heart day

Sauvons plus de 100.000 vies !

« Le 16 octobre prochain aura lieu, la sixième édition de « Restart a Heart », journée européenne et depuis cette année mondiale de sensibilisation à l’arrêt cardiaque inopiné. Elle est organisée en Belgique par le Conseil Belge de Réanimation (BRC) et la Ligue Cardiologique Belge. Les campagnes « Vos mains peuvent sauver des vies », « Kids save lives » et « Tous les citoyens du monde peuvent sauver une vie » ont pour objectif de sensibiliser et de former le grand public aux gestes qui sauvent afin d’augmenter le faible taux de survie suite à un arrêt cardiaque en milieu extrahospitalier (ACEH).

Les témoins d’un ACEH, jeunes et moins jeunes, devraient tous être capables d’effectuer les gestes simples qui sauvent des vies (Appeler le 112, compressions thoraciques et placer un défibrillateur externe automatique).

Avec des actions comme le «Restart a Heart», nous pouvons améliorer le taux de survie des personnes présentant un arrêt cardiaque extrahospitalier dans une proportion de 2 à 4 fois. En Belgique, cela permettrait facilement de sauver 3000 vies supplémentaires chaque année !

Ceci est un acte de citoyen ! « Une formation obligatoire à la réanimation au niveau national pour les élèves aurait un impact maximal sur l’amélioration du taux de réanimation cardio-pulmonaire (RCP) par témoin. 1.

Il s’avère que c’est la manière la plus efficace de toucher l’ensemble de la population. Ce constat a pu être établi notamment grâce aux résultats positifs dans certains pays scandinaves – présentant les taux de RCP par témoin les plus élevés - où l’éducation des écoliers à la RCP est obligatoire depuis des décades.

En soutien, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a approuvé en 2015 la déclaration « Kids save lives ». Cette déclaration recommande minimum deux heures de formation à la RCP annuelle à partir de 12 ans dans toutes les écoles du monde. A cet âge, les enfants sont plus réceptifs aux instructions et ils apprennent plus facilement à aider les autres. Ce type de formation s’apparente à l’apprentissage de la nage ou du vélo, un exercice familier chez les enfants qu’ils n’oublieront pas. Les professionnels de la santé, les enseignants formés à enseigner la RCP et d’autres peuvent former efficacement les écoliers et tous peuvent avoir un effet multiplicateur. Les connaissances et les compétences pour la RCP peuvent se propager davantage en demandant aux enfants de les enseigner à leurs famille et amis.

En septembre 2018 commence la quatrième année scolaire où, dans toutes les écoles secondaires de la Région Flamande, au moins 2h de RCP seront prodiguées aux élèves de 5 et 6ième. La Task Force RCP-DEA de Hilde Crevits, Ministre de l’enseignement de la Région Flamande poursuit son travail afin d’une part de généraliser les cours de RCP depuis la première secondaire et d’autre part d’installer des DEA dans les écoles.

Depuis janvier 2018, sous l’impulsion de la Ministre de l’enseignement de la fédération Wallonie-Bruxelles, Marie Martine Shyns, une formation de 3 heures de RCP par année d’études secondaires est dispensée dans chaque école de la fédération Wallonie-Bruxelles.

La mort subite cardiaque (MSC) touche chaque année entre 10.000 et 15.000 personnes en Belgique – environ 30 par jour-. C’est un trouble inopiné de l’activité cardiaque, caractérisé par des contractions faibles et chaotiques, rendant impossible l’éjection du sang et la circulation sanguine efficace. Rapidement, l’ensemble des organes est totalement privé d’oxygène et des lésions cérébrales irréversibles apparaissent dès la troisième minute d’arrêt cardiaque. Une intervention immédiate est donc nécessaire pour augmenter les chances de survie et minimiser les séquelles neurologiques. Il n’y a qu’une façon d’arrêter le trouble du rythme cardiaque (Fibrillation ventriculaire) et c’est de donner un choc électrique, la défibrillation.

Aujourd’hui, la Belgique compte entre 8.000 et 10.000 défibrillateurs externes automatiques (DEA) dont 70% en propriété privée (clubs de sports, entreprises, …). Le Conseil Belge de Réanimation, soutenu par la Ligue Cardiologique Belge, a pour ambition de doubler le nombre de ces DEA, placés à proximité des habitations et des écoles. En effet, doubler le nombre de DEA et former plus d’intervenants à la réanimation cardio-pulmonaire permettraient de sauver, chaque année, plus de 3.000 vies en Belgique. Pour réaliser ce projet, le Conseil Belge de Réanimation (BRC) lance un appel aux dons. Le BRC appelle à la générosité de chacun pour l’aider à financer le développement de ce projet. De cette façon, vous participez à l’objectif, conjoint à celui de la Ligue, de réduire le taux de mortalité dû aux arrêts cardiaques survenus en dehors du cadre hospitalier.

Si vous souhaitez contribuer à ce projet, voici le numéro de compte : BE50 0688 9088 5918

BRC logo
www.erc.edu www.liguecardioliga.edu www.brc.be

Téléchargez l'affiche et la brochure :

affiche Affiche A4 flyer Flyer A5 poster Poster A2

Vitesse de compressions thoraciques sur le rythme de Stromae

Consultez la vidéo suisse concernant les premiers gestes à faire quand une personne s’effondre: https://www.essr.ch/blog/reanimation



Laerdal Zoll

Des activités concernant ERHD 2018

Voir les évenements de l'année 2018.

3 Gestes simples pour Sauver une Vie !

Appelez le 112 !

  • Assurez-vous qu’il est possible d’intervenir en toute sécurité.
  • Vérifiez si la victime réagit.
  • Pas de réaction composez le 112
  • Inclinez la tête de la victime vers l’arrière, tirez son menton vers le haut et vérifiez la respiration.
  • Si la victime ne respire pas normalement, une réanimation est nécessaire.
  • Répondez au 112. Communiquez votre nom et l’endroit où vous vous trouvez. Expliquez que vous êtes en présence d’une victime inconsciente qui ne respire pas et qu’une réanimation est en cours.
  • Si quelqu’un intervient pour vous aider, demandez-lui d’aller chercher un Défibrillateur Externe Automatique (DEA).

Massez !

  • Posez le talon d’une main au centre du thorax.
  • Posez l’autre main sur la première en croisant les doigts.
  • Comprimez la poitrine 30x au rythme de "Stayin’ Alive" (100 à 120/min) jusqu’à ce qu’un DEA ou les services de secours arrivent à vos côtés.
  • Si vous avez appris à le faire, réalisez 2 insufflations entre 2 séries de 30 compressions thoraciques. Dans le cas contraire, réalisez les compressions thoraciques en continu.
  • Massez fort ! Ne vous inquiétez pas, vous ne pouvez pas faire de mal à la victime !
  • Si un autre secouriste est présent, relayez-vous toutes les 2 minutes pour réaliser les compressions thoraciques.

Choquez !

Si vous disposez d’un DEA, activez-le immédiatement et suivez ses instructions.

Souriez !

  • Quand les services d’urgence sont sur place, continuez votre intervention jusqu’à ce qu’ils vous demandent d’arrêter.
  • Soyez fier de ce que vous avez accompli : vos mains ont sauvé une vie !
  • Agir est toujours mieux que ne rien faire !
  • Félicitations !